Amateurs et passionnés du jardin
Bonjour Invité(e) et bienvenue sur le Forum "Amateurs et passionnés du jardin"

Vous aimez, la nature, les jardins....

Vous avez envie de partager votre passion entre ami(e)s, poussez donc le portillon de notre jardin ou amitié, conseils et bonne humeur sont de mises et surtout n'hésitez pas à venir nous rejoindre et vous inscrire pour avoir accès à l'ensemble du forum, y compris aux rubriques que vous ne voyez pas.

Pour cela, il suffit de cliquer sur S'enregistrer et de remplir toutes les cases obligatoires.

A bientôt !

L'administration

Amateurs et passionnés du jardin

Forum pour les amateurs et passionnés de jardinage et de nature
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le mistral

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mcgénia
Fondatrice
avatar

Messages : 4074
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 9

MessageSujet: Le mistral   Mer 18 Mar 2015 - 21:35

Un article qui avait été publié en 2010.

Cet hiver, il a soufflé à deux reprises à 140 km/h et à 127 km/h et a fait pas mal de dégâts et de nombreux arbres ont été déracinés.

Focus sur le Mistral, le plus magistral des vents



Like a Star @ heaven Alors que Marseille fête le vent aujourd'hui, on a battu cet été le record du nombre de jours ventés en Provence

Mireille avait tout intérêt à tenir son chapeau cet été. En juin, juillet et août, on a battu un record historique du nombre de jours de vent violent, soit égal ou supérieur à 60km/h. 32 jours de bourrasques et de rafales ! Le Mistral a pris une large part dans cette belle performance qui, heureusement, ne s'est pas transformée en saison d'enfer pour les feux de forêt. Les pluies du printemps et de juin ont contrebalancé les effets de ce vent sec pour rendre la végétation moins fragile. La Provence vit plus que jamais à l'heure de son "vent magistral", célébré par Rostand et Brassens. Aujourd'hui à Marseille, on célèbre la "Fête du vent" et il sera encore du 27 au 31octobre le héros de "Festiventu", à Calvi, en Corse. Mais qui est-il donc cet élément naturel constitutif de notre paysage et de notre vie quotidienne ? Ce voyageur très pressé qui survole la vallée du Rhône ?

Like a Star @ heaven Le phénomène

Ce vent soufflant du nord-ouest naît de la rencontre d'un flux d'air froid et du relief particulier de la vallée du Rhône, encaissé entre le Massif Central, les Cévennes et les Alpes. La hausse du champ de pression d'un anticyclone installé sur l'Atlantique ou l'Espagne, associée à une zone de basses pressions dans les parages du golfe de Gênes, provoque cette circulation d'air. Le flux est "comprimé" dans le défilé entre les reliefs montagneux et devient le Mistral ainsi, prenant de la vitesse selon ce qu'on appelle "l'effet Venturi". Il joue les bouchons de champagne en naissant dans cet immense défilé à la hauteur de Donzère-Mondragon. Et descendant la vallée du Rhône, il va balayer notre atmosphère, donner à la Provence cette luminosité si particulière, façonner notre terre et parfois nous faire peur et nous glacer les os. Peu de régions ont été aussi marquées par un acteur invisible. Relief, architecture, agriculture, et autres activités s'y adaptent ou l'utilisent.



Like a Star @ heaven Ses caprices

Quand elles ne subissent pas sa fureur lors des feux de forêt ou bien par exemple le 21 février 2002, quand des rafales de près de 140km/h font frémir les Provençaux. Les TGV ne peuvent plus emprunter le viaduc au-dessus du Rhône, entre Les Angles et Avignon, celui de Caumont et d'Aix, soumis au vent latéral. Un portique de levage de 24 mètres de haut, pesant plus de 1000 tonnes, rompt ses amarres et se renverse sur le côté à Port-Saint-Louis du Rhône! Des dizaines d'avions sont cloués au sol à Marignane ou détournés sur d'autres aéroports. Le roi de la rose des vents, ce "Maestro" qui regarde d'un oeil méprisant "L'Aquilo Boreas", le "Phoenicius", ou le "Vulturnus" de jadis. Il est vrai que le bougre est "nombreux". 


Like a Star @ heaven Un Mistral ? Des Mistral !

Il n'y a pas moins de quatre "Mistral", le blanc, le plus typique, le noir, plus singulier avec son cortège de nuages et même de la pluie, le "rhodanien", ou "local", limité à la vallée du Rhône, la Camargue et le nord du golfe du Lion, et le "thermique", qui voit la différence de température entre la terre et la mer donner encore plus de force au flux de nord-ouest. Et comme l'explique Valérie Jacq, climatologue, ses effets, même atténués, peuvent se faire sentir jusqu'à Nice.

Like a Star @ heaven Entre fascination et peur

Comment voulez-vous qu'un tel phénomène ne fascine pas autant qu'il fait frémir ? Pompier, météorologue, médecin, pêcheur, salinier, kite-surfeur, ils nous racontent leur Mistral. Mais, comme le montre la Petite anthologie du Mistral, il souffle dans l'oeuvre des plus grands écrivains et artistes. Dans celle bien sûr de celui qui incarne la Provence, Frédéric Mistral et qui, rappelle son blason familial, "porte le nom du grand souffle de sa terre". "Nous fas de mau coume la pèsto, Emai t'aman, o rèi di vènt, écrit-il dans les Îles d'Or. Tu nous fais du mal comme la peste et pourtant nous t'aimons, roi des vents."

Il faut lire les lignes de Vincent Van Gogh expliquant comment il leste son chevalet avec un piquet de fer de 50 cm pour peindre dans la fureur de la couleur et du vent. Et se souvenir que le sombre Friedrich Nietzsche, roi de la formule assassine, s'émerveilla comme un enfant en Provence du Mistral : "Vent Mistral, chasseur de nuages / Mort du chagrin, pureté du ciel / Que je t'aime toi qui mugis /… Sur les chemins glissants des rochers, j'accours dansant à ta rencontre / Dansant dès que tu siffles et chantes…" On imagine pourtant assez peu le bon Friedrich danser la farandole au son du galoubet et du tambourin. Mais vaï, comment résister à ce coquinou de Mistralou qui, lorsqu'il ne nous "embourrasque" pas, nous jette, comme l'écrivait Brassens pour Marcel Amont, dans les bras de Mireille, à l'ombre d'une treille ?


A lire : Petite anthologie du Mistral, de Bernard Mondon, photos Steffen Lipp, aux éditions Equinoxe, 144p, 19€. Collection Carrés de Provence.

Philippe LARUE

_________________
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson, que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible. Indien MOHAWK -
Revenir en haut Aller en bas
http://eoinhortum.forumactif.org/
lantana



Messages : 2468
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 71

MessageSujet: Re: Le mistral   Jeu 19 Mar 2015 - 9:00

Mon mari déteste le vent,tout comme toi McGénia.Moi,j'aime bien le Mistral (quand il n'est pas trop fort).Souvenirs d'enfance,je suppose.Se retrouver dans un chemin creux au cagnard,après avoir marché en plein vent donnait un sentiment de confort et sécurité comme de l'entendre hurler dehors quand on est bien au chaud dans la maison Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Ficellebleue
Modérateur
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 10/09/2013

MessageSujet: Re: Le mistral   Jeu 19 Mar 2015 - 11:50

Dans le Jura, on a la Bise, ce qui est la même chose………Vent froid et sec (en hiver) venant de du Nord-Nord -Est………Quand la bise souffle, c'est synonyme de beau temps. Le dicton populaire dit que si au bout de 2 jours elle n'est pas tombée, elle continuera pendant 3 jours supplémentaires et ainsi de suite.
Revenir en haut Aller en bas
lantana



Messages : 2468
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 71

MessageSujet: Re: Le mistral   Ven 20 Mar 2015 - 13:40

Dans le Midi, on n'est pas loin de Marseille,alors on parle des 3 jours,6 jours,9 jours de Mistral!
Revenir en haut Aller en bas
Mcgénia
Fondatrice
avatar

Messages : 4074
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 9

MessageSujet: Re: Le mistral   Sam 21 Mar 2015 - 22:09

3, 6, 9.... et 300 jours pas an ;  je n'arrive pas à m'y faire. En été, s'il n'est pas trop fort ça va et s'il ne dépasse pas 30 km/h Laughing

_________________
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson, que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible. Indien MOHAWK -
Revenir en haut Aller en bas
http://eoinhortum.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mistral   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mistral
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MISTRAL/ CAïUS MINUS adopté par instant_surgery ;o)
» Temps de mistral, mais heureusement sans vent !
» Marseille : mistral gagnant
» presentation de mistral
» A CLASSER - ADOPTE - Mistral, 1 an, coisé labrador/groëndal - refuge de Bormes 83

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amateurs et passionnés du jardin :: Le carnet jardinier :: Quel temps fait-il chez vous ?-
Sauter vers: